Paraphons avec Gmail

A ceux qui ne l'auraient pas encore deviné, je confesse être un utilisateur quotidien et enthousiaste des services de Google; et en tout premier lieu de leur solution de courriel, axée le célèbre Webmail dénommé Gmail, qui à ma préférence depuis quasiment sa mise à disposition.

Ce choix résulte d'un processus évolutif qui m'a fait passer d'un compte mail chez Free auquel j'accédais avec un programme nommé The Bat![1] en mode POP avec un client lourd[2], à un compte Gmail, utilisé exclusivement en mode Webmail.

Avant Gmail, le passage d'un client lourd, performant, vif et réactif, à une interface de type Webmail était inenvisageable. Il n'a été rendu possible que grâce à l'excellent travail fait par les ergonomes et les programmeurs de chez Google, bien secondés par l'amélioration constante des performances des navigateurs[3] et des moteurs d'exécution Javascript.

Le résultat est une Web Application performante, innovante, bidouillable à souhait par le biais d'extensions de Firefox (Better Gmail, Greasemonkey); adaptable aux goûts et aux besoins de chacun.

Les fonctionnalités de départ ont fortement évolué, permettant maintenant d'accéder à son compte avec des clients lourds (comme Thunderbird, Evolution ou Sylpheed) en mode POP (avec rapatriement des courriels sur le poste local) ou IMAP (les courriels restant stockés sur le serveur).
Il est également possible de rassembler les courriels reçus sur plusieurs autres comptes en demandant aux serveurs de Google d'aller les chercher à votre place et de les insérer au sein de ceux reçus sur votre adresse @gmail.com.
Les filtres à la réception permettent d'affecter un libellé aux courriels venant d'un compte particulier et d'utiliser automatiquement l'adresse du compte externe comme émetteur lors des réponses.

Mais il manquait un petit quelque chose bien pratique, auquel j'étais habitué avec mon ancien client lourd, la possibilité de définir une signature particulière pour chacun des comptes différents gérés de façon centralisé.
En effet, il est bien plus simple de laisser la machine décider, en fonction de l'adresse à laquelle mes correspondants on écrit, quelle signature il faut choisir :

  • à ma fille, qui m'écrit sur mon adresse privée, un simple A+, Christophe suffit bien largement,
  • aux personnes qui utilisent mon adresse professionnelle, une carte de visite avec mes coordonnées complète s'impose,
  • aux collègues du monde associatif qui usent de mon adresse principale, un paraphe sobre et cordial est plus adapté.

Les grandes forces de la création collaborative à l'œuvre partout sur internet allaient-elles laisser longtemps ce besoin, somme toute banal, sans une réponse appropriée ? Bien sûr que non ! Le résultat est une extension qui permet d'affecter automatiquement jusqu'à 4 signatures différentes pour chaque compte géré, l'une de ces signatures étant choisie par défaut, y compris pour le compte principal.

L'extension en question s'appelle Blank Canvas Gmail Signatures, elle s'installe en français et cohabite sans soucis avec les quelques autres qui complètent "mon" Firefox, même avec FireGPG, autre extension de Firefox dédiée à Gmail et destinée à crypter sur les serveurs de Google, mes informations sensibles.

Voilà ! Si comme moi vous utilisez Gmail, et peut-être bientôt Wave, vous avez la solution pour parapher avec à propos et facilité.

Notes

[1] Ce client mail peu connu était l'un des rares à disposer, voilà déjà près de 10 ans, de la fonction de dossier virtuels (regroupement de fils de discussions basé sur des recherches multi-critères) qui préfiguraient le tagging (usage des libellés) que j'ai retrouvé dans Gmail, méthode d'organisation qui est autrement plus efficace et productive que les interminables arborescences de dossiers que semblent affectionner les utilisateurs d'Outlook.

[2] Quand on a goûté à l'archaïsme de leur webmail par défaut, horde/IMP, et à la relative lourdeur (certes esthétique) de Zimbra, on réalise vite que seul un client lourd peut en rendre la manipulation supportable.

[3] C'est maintenant vrai avec tous les navigateurs, même Internet Explorer, puisqu'il peut rattraper son retard chronique avec l'ActiveX Chrome Frame qui lui greffe le moteur de rendu et l'interpréteur Javascript de Chrome.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://catarina.fr/index.php?trackback/28

Fil des commentaires de ce billet