Soigner le syndrome de la synchronisation permanente

Nous avons tous, de plus en plus, plusieurs objets d'accès à nos données; un poste fixe à la maison, un autre au bureau, un portable pour se déplacer, un smartphone, etc. Sans parler de moments où nous n'avons rien d'autre que le besoin d'accéder à nos données, perdues dans l'un de ces appareils, justement celui qui n'est pas avec nous.

L'absolue numérisation de notre environnement et notre croissante dépendance à l'accès aux données induit chez nous un stress intense; il nous faut toujours, en tout temps et en tout lieu, sur tout nos objets d'accès, la dernière version de n'importe laquelle de nos précieuses données.

Je laisse aux psychanalystes le soin d'étudier cette récente évolution d'homo sapiens connectus pour m'intéresser aux solutions qui peuvent être apportées aux professionnels soufrant de ce syndrome de la synchronisation permanente.

Parce qu'elles existent ! ces solutions; elles sont même nombreuses. Mais toutes ne se valent pas. J'ai donc fait ce billet pour recenser les solutions qui existent et donner quelques clés pour vous permettre de choisir votre solution.

Je ne reviendrais pas sur l'illusoire "J'ai tout sur ma clé USB", une solution qui ne résiste même pas à un oubli dans une poche suivi d'un passage en lave linge. passons directement aux vrais solutions; en commençant par les plus connues.

Avec un serveur imposé

Ces solutions imposent le serveur de stockage, généralement opéré par l'éditeur du service.

DropBox

A tout seigneur tout honneur. Ce service possède toutes les caractéristiques de praticité attendues pour l'utilisateur. Compatible Linux, Windows et OS-X, il permet également d'utiliser les smartphone les plus connus (iPhone, iPad, Android et BlackBerry[1]). Coté sécurité, les données sont transportées dans un canal crypté et stockées sous une forme également cryptées (d'après Dropbox, mais on peut légitimement douter de la confidentialité à cause du DMCA)

Spideroak

Ce service est similaire à Dropbox. 100% non libre (client propriétaire et serveurs imposés), il offre 2 Go gratuit et est payant au delà, mais moitié moins cher. Il intègre en outre un système de versioning permettant de restaurer des versions antérieures des fichiers. Mais il n'est pas encore compatible avec les mobiles (annoncé pour iPad)

Jungle Disk

Un troisième service, dans la même ligne que les deux précédents, mais sans version gratuite (commence à 2$ par mois)

Ubuntu One

Proposé par Canonical et dédiée à Ubuntu (voire d'autres Linux, le client Windows est encore en Beta), ce service propose le très répandu modèle freemium : 2Go gratuit, payant au delà. Si le client est libre GLP v2), le code du serveur, lui, ne l'est pas, probablement à cause de l'intégration d'une boutique de musique en ligne et de ces capacités de streaming vers des smartphone.

Avec un serveur personnel

Les solutions qui suivent vous permettent de stocker vos données sur un serveur qui vous appartient, qu'il soit situé sur votre réseau local ou hébergé sur internet.
C'est le plus souvent une obligation, mais dans certains cas, des solutions permettent d'utiliser des services de stockage tiers (Github, Gitorious, etc.)

iFolder

Libre (GPL v2), il est maintenu par Novell, notamment pour ses serveurs Suse Linux et des client existent pour Linux, Windows et OS-X. Plutôt complexe à installer coté serveur, c'est une solution d'entreprise, riche en fonctionnalités (stockage crypté, lien LDAP, etc.)

Persy (Personnal synchronisation)

Libre (GPL v2), uniquement disponible pour Linux, il s'intègre parfaitement à Gnome et permet d'utiliser n'importe quel serveur équipé de git[2] comme dépôt distant; le votre, ou un service tiers.

Syncany

Libre (GPL v2), ce projet récent mais très prometteur présente la particularité de permettre d'utiliser de nombreux protocoles et services pour jouer le rôle de serveur de dépôt : Amazon S3, FTP, SFTP/SSH, mais aussi lMAP, box.net et même Picasa ! La sécurité n'est pas oubliée avec un chiffrement des données sur le client (indispensable dans le cas des dépôts publics)

Sparkleshare

Libre (GPL v3), il laisse lui aussi le choix de l'hébergement du dépôt sur son propre serveur Git ou sur des forges utilisant ce système de gestion de contenu. Il ne propose pour l'instant des clients que pour Linux et OS-X

Autres offres

Parmi les offres moins connues, il y a celles qui ne sont pas multi-plateforme :

Mozy

2 Go gratuit, puis payant, Client propriétaire et serveurs imposés; il ne supporte que Windows et Mac OS-X.

iDisk

Propriétaire et Payant, il est dédié à Apple, et n'est accessible aux autres plateformes que par le biais du navigateur.

Windows Live SkyDrive

25 Go gratuitement offert par Microsoft, il s'intègre à Windows, mais n'est lui aussi accessible aux autres plateformes que via un navigateur. Propriétaire.

Voilà, ce tour d'horizon ne prétend pas à l'exhaustivité, si votre service préféré n'y figure pas, signalez le et décrivez les raisons de votre choix dans les commentaires.

Notes

[1] Windows Phone 7 manque pour le moment à l'appel.

[2] git est un logiciel de gestion de versions décentralisée. Créé par Linus Torvalds, le créateur du noyau Linux, il est distribué sous la licence GPL v2 (Wikipedia).

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://catarina.fr/index.php?trackback/82

Fil des commentaires de ce billet